Centre pour personnes immigrantes

et leurs familles à Lévis

btn faire un don tremplin 0

ÊTRE BÉNÉVOLE AU TREMPLIN: L'EXPÉRIENCE DE GABRIELLE

jeudi, 02 août 2018

« La sensibilisation aux différences commence près de chez nous. » Voilà ce en quoi croit Gabrielle Roy, homonyme de notre célèbre écrivaine québécoise, et ce qui l’a motivée à devenir bénévole au Tremplin il y a maintenant trois ans.

 Par Elena Albina

Bénéficiant de son horaire allégé à l’été 2015, Gabrielle Roy, enseignante dans une école primaire et résidante du Vieux-Lévis, recherchait une activité de bénévolat pour passer ses vacances d’une façon signifiante et utile pour la communauté. En faisant une simple recherche via Internet sur les possibilités de bénévolat à Lévis, elle tombe sur Le Tremplin et réalise que la mission et les valeurs de l’organisme correspondent parfaitement aux siennes : aider les personnes immigrantes à s’intégrer à leur communauté d’accueil, organiser des événements interculturels pour les familles, briser l’isolement et rapprocher les cultures…

Si son choix du Tremplin était plutôt inconscient au départ, Gabrielle est rapidement confortée dans sa décision. Grâce à sa participation à l’Épluchette de blé d’Inde annuelle et aux ateliers Cuisines du monde, notamment, elle rencontre des personnes intéressantes issues des quatre coins du monde, dont les histoires semées d’embûches illustrent leur détermination et suscitent chez elle une sincère admiration et réaffirment sa volonté de les aider. Entraînée par cet élan de compassion et de sympathie, Gabrielle s’implique dans une activité d’aide aux devoirs pendant une année, à raison d’une fois par semaine, auprès d’une jeune Mexicaine. Non seulement ces rencontres aident la jeune élève à progresser dans ses études, mais elles permettent à Gabrielle de se familiariser avec la culture mexicaine en chantant avec elle des chansons en espagnol. Ces échanges d’égale à égale contribuent à augmenter l’estime de soi de la jeune immigrante tout en permettant à Gabrielle de s’ouvrir à une nouvelle culture.

Plus récemment, Gabrielle a commencé des activités de jumelage avec Estelle, une jeune Camerounaise. Les activités qu’elles font ensemble, telles des marches dans le Vieux-Lévis, des dîners conviviaux et des longues discussions sur les us et coutumes québécoises, aident grandement Estelle à s’intégrer dans sa nouvelle vie au Canada.

Comme Gabrielle le souligne, ses activités de bénévolat au Tremplin et ses fonctions professionnelles à l’école sont en quelque sorte des vases communicants. « En tant qu’enseignante à l’école primaire, j’observe depuis les dernières années dans mes classes une croissance graduelle du nombre d’enfants immigrants. Parfois, ces enfants sont des sources de moquerie par d’autres élèves à cause de leurs différences sociolinguistiques, comme leur accent, leurs tournures de phrases ou leurs comportements. » Étant une enseignante attentionnée, Gabrielle surveille toujours la dynamique du groupe et, lorsqu’une telle situation arrive, elle s’empresse d’intervenir en expliquant ces différences aux enfants et en leur proposant d’adopter une approche de respect à l’égard des nouveaux arrivants. « Une fois expliquées d’une façon simple et rationnelle, dit-elle, ces différences deviennent moins drôles et moins perceptibles et les enfants s’approprient naturellement les valeurs de tolérance qu’on leur inculque. »

Cette sensibilisation aux différences, qui est également une partie inhérente de son travail d’enseignante, nourrit constamment les réflexions de Gabrielle sur les sources de l’exclusion sociale dans notre société et la motive encore davantage à s’impliquer dans les activités du Tremplin.

La prochaine séance d’information du Tremplin sur les façons de s’impliquer comme membre ou bénévole aura lieu le jeudi 20 septembre prochain de 19h à 21h. Inscrivez-vous!